Les jobs étudiants les plus courants

job, libre de droit, job étudiant, bac 2017

Obtenir son premier job étudiant, c’est déjà mettre un pied dans le monde professionnel, bien différent de celui de l’école auquel on est habitué depuis toujours. Les règles du jeu sont différentes, mais pas de panique, voici un petit guide utile pour vous familiariser avec les jobs étudiants les plus courants !

  • Baby sitter

Les gardes d’enfant, également appelées baby-sitting, sont très populaires auprès des filles mais ne leur sont nullement réservées ! Les garçons aussi peuvent postuler pour ce job souvent considéré comme sympa ; pour peu qu’on soit appelé pour baby-sitter durant une soirée, une fois les enfants couchés, on a du temps pour soi !

Côté salaire, tout dépend : si vous êtes déclaré, c’est à dire si vous signez un contrat et que vous recevez une fiche de paie à la fin du mois, alors le montant minimum que l’employeur doit vous verser est le SMIC.

Cependant il arrive souvent que les gardes d’enfants ne soient pas déclarées, ce qui veut dire que vous devez convenir d’un salaire avec les parents qui font appel à vos services. Attention, ne vous faites pas arnaquer ! Par exemple, 5 euros de l’heure est un montant plutôt faible. S’il s’agit de votre première expérience, commencez par demander à être payé 7 euros de l’heure. Par la suite, demander 8 euros de l’heure est tout à fait correct.

 

  • Serveur/serveuse dans un restaurant ou un bar

C’est certainement l’un des jobs d’été qui rencontre le plus de succès auprès des étudiants. Les patrons de bars ou de restaurants sont souvent débordés durant la période estivale, et ils n’hésitent pas à faire appel à de la main d’œuvre ponctuelle.

Côté salaire, n’oubliez pas avant tout de demander un contrat d’embauche pour éviter de vous faire arnaquer. La plupart du temps, vous serez rémunéré au SMIC hôtelier ; qui est un peu plus élevé que le SMIC horaire. C’est déjà un plus ! Et quand on compte les pourboires des clients qui vont directement dans la poche, on peut vite faire grimper son salaire !

A savoir : les horaires, en restauration, sont souvent flexibles et modifiables en fonction du nombre de clients. Si vous devez finir votre service à 22h et que votre patron vous demande de rester une heure de plus, soyez attentif à ce que ces heures supplémentaires soient bien rémunérées.

 

  • animateur en colonies de vacances ou en centre aéré

Le job d’animateur est un grand classique des jobs étudiants. La plupart du temps, il se pratique durant l’été, saison des colonies de vacances et des centres aérés.

Une précision importante : vous devez être titulaire du Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) ; précieux graal de tout animateur qui se respecte. Ce brevet vous sera exigé chaque fois que vous postulerez pour un job d’anim’, il peut donc être très intéressant de le passer. La formation dure environ trente jours, espacés en plusieurs sessions.

En plus, il vous permettra d’accéder à un meilleur salaire, car dans le milieu de l’animation, c’est connu : la rémunération est souvent précaire.

 

  • Hôte/Hôtesse de caisse en supermarché

Les grandes surfaces sont souvent intéressées par les profils étudiants, qu’il s’agisse d’un petit job à l’année ou d’un 35 heures pour la période estivale. En plus de votre travail d’encaissement des clients, il peut vous être demandé de participer à la mise en rayon des produits. Pas de compétences extraordinaires exigées pour l’obtention de ce job, ce qui le rend accessible à tous. Il suffit de présenter un CV en bonne et due forme.

Peu de place pour l’imagination du point de vue du salaire : vous serez rémunéré au SMIC.

 

  • Les inventaires

Les inventaires consistent à compter l’ensemble des produits d’un magasin ou d’une grande surface selon une méthodologie particulière. Ces jobs ont la particularité d’être des missions de très courte durée : un ou deux jours dans la plupart des cas.

Le meilleur moyen pour que vous accédiez à ce genre de mission, c’est d’être attentif aux annonces des agences d’intérim, qui en proposent souvent. Attention cependant, les inventaires se déroulent souvent la nuit, pour ne pas déranger les clients ! Quand c’est le cas, assure-vous de ne pas avoir de cours le lendemain matin. La rémunération se fait au SMIC horaire ; rien de bien folichon, mais les inventaires restent un bon moyen de vous faire un peu d’argent en peu de temps.

 

  • La vente

En prêt-à-porter, dans les jeux-vidéos, dans une parfumerie ou un magasin de sport… Ce qui peut être sympa dans le job de vendeur ou vendeuse, c’est qu’on peut tenter sa chance dans les magasins qui nous plaisent !

Comment postuler ? C’est simple : quand les boutiques n’accrochent pas de petite annonce sur leur vitrine – elles le font souvent, soyez attentifs– n’hésitez pas à vous présenter à l’intérieur, votre CV en main. Demandez à voir le ou la responsable et proposez-lui vos services, en lui précisant vos disponibilités, et mettez bien sûr en avant vos compétences dans le domaine du commerce sur votre CV et votre lettre de motivation. Quand on postule pour un job dans la vente, une présentation vestimentaire soignée est absolument indispensable, et c’est encore mieux si elle est en adéquation avec l’esprit du magasin : si vous postulez dans un magasin de mode féminine, n’hésitez pas à soigner tout particulièrement votre tenue. Si vous postulez dans une boutique de vêtements de sport, inutile de s’y présenter en costume cravate ! Optez pour une tenue qui soit à la fois classe et décontractée.

Côté salaire, rien de nouveau, vous êtes rémunéré sur la base du SMIC horaire. Cependant, les magasins offrent souvent des avantages à leurs employés : par exemple, un magasin de vêtements peut vous proposer de bénéficier de 20% de remise sur tous les produits de la boutique.

 

  • Les cours particuliers ou soutien scolaire

Vous êtes un crack en math ? La langue française n’a pas de secret pour vous ? You speak english very well ?  Quelque soit votre matière de prédilection, n’hésitez pas à mettre à la mettre à profit dans votre recherche d’un job étudiant ! Quelques conseils avant de vous lancer :

            ◊ Avant toute autre chose, assurez-vous bien d’avoir assez de compétences dans votre matière préférée pour pouvoir aider un élève plus jeune que vous. Essayez de cibler les âges pour lesquels vous serez le plus performant : par exemple, si vous êtes en Terminale S, peut-être que vous vous sentez tout à fait capable de donner des cours de math à un élève de troisième ou de seconde, tandis que vous n’êtes pas sûr de pouvoir réellement venir en aide à un élève de première. C’est tout à fait normal ! Il est important d’y réfléchir pour pouvoir rédiger une petite annonce pertinente.

            ◊ Les petites annonces, rédigées à l’ordinateur ou à la main dans une écriture propre et lisible, sont l’un des meilleurs moyens pour « récolter » des élèves. Une annonce type peut être rédigée ainsi : « Étudiante sérieuse en terminale littéraire propose des cours de soutien scolaire en français pour les élèves de la 6e à la 3e. Numéro : 06 … … / adresse email : lesfichesdubac@bac2017.com » Demandez à accrocher votre annonce dans votre boulangerie, au bureau de tabac, à l’épicerie… On ne devrait pas tarder à vous appeler !

            ◊ L’avantage avec les cours particuliers, c’est qu’ils sont en général plutôt bien payés ! S’il s’agit de votre première expérience dans le domaine, vous pouvez demander aux parents de l’élève à qui vous donnez les cours une somme de dix ou douze euros de l’heure. Quand vous aurez acquis une vraie expérience dans le soutien scolaire, n’hésitez pas à demander à être rémunéré quinze euros de l’heure.

Vous voilà maintenant spécialiste des jobs étudiants ! Et n’oubliez pas : ponctualité, attitude respectueuse, sérieux et dynamisme sont les clés du job étudiant réussi :)